Tout savoir sur le permis de conduire classe 5

Le permis de conduire est un précieux sésame qui marque la fin de l’adolescence. Passer le permis de conduire, c’est faire preuve de maturité et de responsabilité. C’est en quelque sorte, faire un bond vers le monde adulte. Nous allons dans cet article, nous intéresser principalement au permis de conduire de la classe 5.

C’est quoi un permis de la classe 5 ?

Cette catégorie de permis permet de conduire des véhicules de masse inférieure à 4 500 kg. Il est un permis indispensable pour les chercheurs d’emploi. Après l’obtention d’un permis de conduire de la classe 5, le futur conducteur est habilité à conduire des véhicules tels que : des tracteurs de ferme, les voitures de service (véhicules de remorquage, d’approvisionnement…), fourgonnettes, camions, voitures de promenade…

Conditions à remplir pour être éligible au permis de conduire de la classe 5.

Il faut déjà préciser que l’âge minimum requis pour ce permis est de 16 ans sous approbation écrite d’une autorité parentale. Les personnes en âge majeur (18 ans et plus) ne sont pas concernées par cette approbation. Cinq étapes sont nécessaires pour l’obtention d’un permis de conduire de la classe 5 :

  1. L’inscription : tout candidat au permis de conduire de la classe 5 devrait s’inscrire dans une auto-école dotée d’un agrément des autorités compétentes. Les cours de conduite pratiques et théoriques pour les véhicules de promenade sont impératifs à cette étape.
  2. Le permis d’apprenti : la seconde étape consiste à obtenir un permis d’apprenti conducteur de la classe 5. Le candidat devrait avoir passé la première étape avec succès pour espérer entrer en possession de son permis d’apprenti. C’est une étape basée beaucoup plus sur le contrôle de l’identité. Il faut rappeler qu’un tel permis permet déjà au candidat de circuler sur la voie routière sous certaines conditions.
  3. L’examen théorique : l’admissibilité à cette troisième étape nécessite l’obtention d’un permis d’apprenti conducteur daté de 10 mois minimum. La réussite de l’examen théorique est l’objectif de cette étape. Le candidat à 28 mois minimum pour repasser l’examen en cas d’échec.
  4. L’examen pratique : la réussite de l’examen pratique est celle qui précède le permis probatoire. Pour l’obtenir, le candidat devrait avoir suivi des cours de conduite dans une auto-école reconnue par les autorités compétentes, détenir un permis d’apprenti conducteur de la classe 5 daté de douze mois minimum. Il devrait avoir réussi également son examen théorique. Le candidat à 28 mois minimum pour repasser l’examen pratique en cas d’échec, comme pour un examen théorique.
  5. Le permis probatoire : c’est la dernière étape qui permet à un candidat d’obtenir le fameux permis de conduire de la classe 5. Une fois avoir réussi l’examen pratique, le candidat devrait attendre 2 années pour enfin entre en possession de son permis de conduire de la classe 5.

Conseils aux candidats

  • Pour maximiser ses chances de réussite à l’examen théorique, le candidat devrait étudier les livres pourtant sur les thèmes tels que : le carnet d’accès à la route, la sécurité routière et le guide de la route.
  • Pour le compte du passage à la réussite de l’examen pratique, le candidat ne doit pas oublier de se présenter au centre d’examen, muni de son propre véhicule de promenade. La location d’un véhicule de promenade n’est pas interdite.

Pour plus de détails: http://www.ecolelauzon.ca/

This entry was posted in Permis de conduire. Bookmark the permalink.